Solution Mannutention - le magazine de la manutention!

bandeau prodex juillet aout 2018

cas d'application ar racking juin 2018

Un km d'entrepôt pour stocker les bics !

AR Racking a conclut avec succès la conception et l'installation des nouveaux entrepôts de Conte SA.

Le fabricant d’article de papeterie Conte SA (Groupe BIC) a choisi AR Racking, spécialiste du stockage industriel, pour l'installation d'un système de stockage de rack à palettes pour son entrepôt sur le site de sa nouvelle usine à Samer dans le Pas de Calais. Cette dernière, inaugurée fin octobre 2017 en présence du ministre Gérald Darmanin, a vu la construction de 2 nouveaux bâtiments, celui de la production (5 400 m²) et celui dédié à la maintenance et à la logistique (6 600 m²). Conte BIC en a profité pour battre le record du plus grand crayon à papier au monde : 1 km de long. Le projet mené par AR Racking en étroite collaboration avec les services méthodes et organisation de Conte SA a permis de trouver les solutions adéquates pour pouvoir ranger une grande diversité de palettes tout en rationalisant le stockage. La solution de stockage installé par AR Racking est un système de rack à palettes conventionnel, combiné avec des accessoires tels que des tiroirs permettant de manutentionner des charges comme des seaux d’encre ou de grands cartons. Cette implantation a été complétée par un rayonnage dynamique d’une capacité d’environ 600 palettes. Pour Franck Berthe << La chance nous a été donnée de pouvoir construire ce bâtiment. Nous ne pouvions cependant pas nous tromper dans notre choix d’implantation. À l’issue de toutes ces simulations, par leur écoute, par la qualité de leur accompagnement dans notre dossier, le choix Ar Racking est devenu une évidence. Encore fallait-il qu’Ar Racking soit compétitif.>> Christophe Braquehais conclut << nous proposons des solutions, mais ces propositions ne sont rien sans le retour d’expérience et l’échange que nous avons avec nos clients sur ces dernières, c’est en unissant nos savoirs-faire que nous trouvons les meilleures idées >>.●(juin 2018)

cas d'application dematic juin 2018

Dematic prend de la hauteur chez Poco Loco !

Dematic a érigé un entrepôt en hauteur totalement automatisé d’une superficie de 8 000 m² pour le producteur alimentaire Poco Loco. Le fabricant de snacks a entre-temps mis l’entrepôt en service. En raison d’une croissance continue, Poco Loco avait besoin de capacités de stockage et de production plus élevées. Ce nouvel entrepôt lui permet de centraliser tout le stockage sur un seul site. Dematic a fourni l’équipement de l’entrepôt et s’est chargée de l’automatisation de tous les processus logistiques.

<< Ce nouvel entrepôt en hauteur totalement automatisé permet à Poco Loco de mieux gérer sa logistique. En effet, tous les processus sont désormais concentrés sur un seul site, ce qui s’accompagne de gains de temps et d’argent >> indique Marc Bruneel, senior sales manager chez Dematic. L’installation de Dematic a une capacité de 42 000 emplacements de palettes sur une superficie de 8 000 m². Les tortilla wraps, les chips, les dinner kits, les mélanges d’épices et sauces Tex Mex y sont stockés. Grâce aux 11 transstockeurs et aux 1 127 mètres de convoyeurs, il est possible de charger et de décharger jusqu’à 304 palettes par heure. Le nouvel entrepôt est situé en face du site de production de Roulers. Un pont de transport de 100 mètres de long enjambe la voie publique pour relier physiquement les deux sites. Sur le pont, deux convoyeurs transportent les palettes finies à l’entrepôt et les matières premières de l’entrepôt à la production. Les produits finis sont prélevés pour le client et transportés automatiquement jusqu’au lieu de chargement. Fort de ce concept et de la centralisation du stockage sur un seul site, le producteur de snacks économise jusqu’à 25 000 mouvements de poids lourds par an. Cette évolution permet non seulement de réduire les coûts, mais aussi les émissions annuelles de CO2 de 365 tonnes. Jusqu’à présent, les produits, dont environ 96 % sont destinés à l’étranger, étaient stockés sur différents sites et chez des fournisseurs externes. Dematic a commencé la construction de cet entrepôt en hauteur en août 2017. << Ce projet de construction réussi a été rondement mené. Nous l’avons même achevé plus tôt que prévu >> explique Marc Bruneel. Poco Loco a investi 30 millions d’euros dans la construction de cet entrepôt. ●(juin 2018)

cas d'application hyundai juin 2018

Hyundai présent à Blainville-sur-Orne chez Sogemar

Sogemar, spécialisée dans les secteurs de la manutention portuaire ainsi que dans l’agence de ligne, le transit, le dédouanement, le stockage extérieur et le stockage sous abri, travaille en étroite collaboration avec de nombreuses industries, et, pour être toujours à la pointe, la société se doit d’être bien équipée en chariots de manutention. Des chariots qu’elle achète auprès de Bey Manutention, concessionnaire Hyundai basée à Blainville-sur-Orne (14). Ses dernières acquisitions sont un chariot 70D-9 et un 45D-9.

Créée en 2010, la société Sogemar est issue du rapprochement des entités caennaises des groupes Sogena et SDV, qui ont décidé d'unir leur savoir-faire dans tous les domaines portuaires, après plusieurs décennies d'activité sur le port de Caen. Agrial, la première coopérative agricole de Normandie et la CCI Caen Normandie ont ensuite rejoint Sogena et SDV dans le capital de Sogemar. En 2014, la société Sea-Invest a également rejoint le capital de l’entreprise. << Sogemar, qui emploie une douzaine de salariés et une vingtaine en période de forte manutention terrestre, a en effet cinq actionnaires. L’actionnaire majoritaire est Sogena qui a deux activités : la manutention portuaire sur l’ensemble des ports français à travers différentes filiales dont Sogemar à Caen, ainsi que l’entreposage frigorifique grand froid via son réseau Sofrilog >> explique Philippe Fossard, directeur de Sogemar. Pour son activité, l'entreprise utilise des grues pour les opérations de manutention des navires, des chargeuses et a également besoin de chariots élévateurs. << Nous avions la problématique de trouver un chariot ayant une capacité de levage ainsi qu’une hauteur de mâts nous permettant de pouvoir effectuer le déchargement de conteneurs de bois, car nous devons intervenir à l’intérieur du conteneur en utilisant le matériel de manutention adéquat ajoute Philippe Fossard. << Nous nous sommes donc tournés vers Nicolas Bey, directeur de Bey Manutention, pour acheter nos deux chariots, un 70D-9 et un 45D-9. Ce dernier s’occupe depuis une dizaine d’années de l’entretien de nos machines. C’était donc assez naturel d’acheter nos chariots élévateurs auprès de lui. La proximité est également très importante, en cas de problème, il peut intervenir en 5 minutes étant proche de notre société. Bey Manutention nous offre une réactivité, une disponibilité et une grande connaissance des chariots. De plus, il est à l’écoute de nos besoins et c’est très appréciable >> ajoute-t-il. << Nous recherchions un chariot robuste, souple et manœuvrable. Sur le modèle 45D-9, nous avons le positionneur de fourche translateur pour manutentionner des colis et c’est impeccable. La hauteur du mât était aussi très importante car le chariot doit entrer dans les containers. Avec un chariot de 4,5 tonnes nous pouvons sortir jusqu’à 6 tonnes de marchandises. Auparavant, nous avions un chariot de 3 tonnes d’une autre marque avec lequel nous pouvions avoir des difficultés, aujourd’hui avec le 45D-9 de Hyundai c’est vraiment le jour et la nuit, nous ne rencontrons plus de problème >> commente le directeur de Sogemar. L'entreprise est aussi actionnaire à 100% des Séchoirs Portuaires Caennais. Cette entité sèche les bois exotiques qui arrivent sur le port de Caen à la demande du client. << Le bois qui arrive brut d’Afrique à un taux d’humidité trop élevé. Nos clients nous demandent de le passer en séchoir pour être utilisé chez leur propre client. Pour cette activité, nous avions besoin d’un chariot élévateur d’une grande capacité de levage, très manœuvrable et doté d’une très bonne visibilité pour réceptionner les bois, les entrer dans les cellules du séchoir, pour vider les cellules, recharger les camions… notre choix, sur les conseils de Nicolas Bey, s’est tourné vers le chariot 70D-9 de Hyundai >> explique le directeur. << Ce chariot de 7 tonnes nous donne entière satisfaction tant au niveau de la visibilité car il possède un toit vitré que de la puissance pour le levage des colis et pour le stockage des colis au 3ème ou 4ème rangs des cellules de séchoir. Nos chauffeurs sont également satisfaits d’avoir des engins avec ces caractéristiques leur facilitant leur activité au quotidien conclut Philippe Fossard. ●(juin 2018)

cas d'application interroll juin 2018

Interroll se déploie sur un kilomètre chez ePRICE en Italie !

L’italien ePRICE a confié à l'intégrateur de systèmes, Incas S.p.A., le déploiement de l'intégralité du système logistique d'un nouveau centre de distribution à Truccazzano (Milan). Interroll a fourni les solutions de manutention des marchandises au sein de ce nouvel entrepôt.

Truccazzano, ville située aux portes de Milan, abrite le nouvel entrepôt automatisé d'ePRICE, le premier opérateur italien d'e-commerce. Le projet d’"usine nouvelle" a été confié à l'intégrateur de systèmes Incas qui a développé et construit le site de distribution. Le marché italien du e-commerce a récemment connu une croissance phénoménale. Comparé à l'année précédente, les chiffres de 2017 affichaient +17 %, portant ainsi la valeur globale des achats en ligne à 23,6 milliards d'euros. Cette augmentation considérable a conduit ePRICE à revoir la logistique de son important catalogue de produits et à décider de réaliser un nouvel entrepôt, dont la conception et la construction ont été confiées à Incas. À son tour, la société Incas s'est tournée vers Interroll pour sa technologie de manutention des marchandises. Disposer de processus logistiques parfaits représente, en fait, un besoin essentiel sur des marchés à forte croissance, tels que le e-commerce. L'efficacité et la flexibilité des opérations menées par Incas et Interroll ont permis de mettre sur pied un centre de distribution prêt pour supporter les augmentations de volume attendues en raison de la demande croissante des consommateurs. L'entrepôt est entièrement automatisé, ce qui permet de gérer de manière beaucoup plus efficiente et efficace la phase d'affectation des livraisons déclenchée par les achats en ligne sur ePRICE. Les palettes, décomposées en colis, sont acheminées grâce aux modules transitiques MCP d’Interroll, de la réception vers l'entrepôt de stockage puis de l'entrepôt à la zone de prélèvement pour la préparation des commandes en phase d'expédition. C'est là que sont effectuées toutes les actions de pesage, cerclage, lecture de codes-barres, impression et application d'étiquettes. La longueur totale des modules MCP d’Interroll installés s'étend sur près d'un kilomètre (920 mètres). Ce système de convoyage est composé d'un total de 10 150 rouleaux de manutention, de 560 unités RollerDrive et d’autant de cellules photoélectriques. L'élément principal de la plate-forme est un système robuste et modulaire qui intègre les différents éléments clés des systèmes de convoyage pour constituer une solution complète de flux de marchandises qui fournit les services requis. La modularité de la plate-forme garantit des installations prêtes à l'emploi simples qui garantissent flexibilité et évolutivité. Les modules sont pré-assemblés, ce qui simplifie l'installation du système. Afin de pouvoir accéder aux différents niveaux du système MCP, Interroll a également installé des ascenseurs RM6008. Claudio Carnino, directeur des ventes Italie d'Interroll et porte-parole national a souligné en ces termes l'excellente coopération avec Incas << Ce fut un honneur de collaborer à la fourniture d'un système d'entreposage optimisé pour l'acteur principal du e-commerce italien. Ce secteur est en pleine expansion et une logistique interne parfaite est cruciale pour satisfaire au mieux le client final. Interroll dispose non seulement du produit et de la technologie mais également de l'expérience nécessaire pour atteindre cet objectif.>> ●(juin 2018)

EnerSys fait faire des économies à Daimler !

Gain de temps et économies d'eau et d'énergie pour Daimler AG suite au choix des batteries NexSys équipées de la technologie TPPL d'EnerSys.

Les batteries NexSys équipées de la technologie TPPL (plaques fines en plomb pur) d'EnerSys ont été choisies par Daimler AG en raison de leur fonction de recharge rapide, de la possibilité de recharge partielle et de l’absence totale de changement de la batterie. Cette solution offre des avantages opérationnels appréciables, avantages doublés d’une grande sécurité et d'une économies de coûts tout au long du cycle de vie par rapport aux batteries plomb ouvert ou gel traditionnelles. La gamme NexSys convient à un large éventail de véhicules, notamment les chariots élévateurs, les chariots de magasinier, les transpalettes, les véhicules à guidage automatique ou laser, et les machines de nettoyage. L'usine Mercedes Benz de Brême est le deuxième site de production automobile de Mercedes et le plus important d’Europe. Un nouvel atelier de production y a été construit récemment. L'objectif était de réduire le nombre de changements de batteries pour son parc de chariots élévateurs et de fermer les salles de charge pour décentraliser cette opération à proximité de la chaîne de fabrication. Cela représentait toutefois un défi dans la mesure où les aérosols acides et les gaz générés par la charge ne peuvent être autorisés à contaminer l'environnement de production des véhicules. L'utilisation de batteries plomb ouvert traditionnelles c'est alors avérée impossible. L'émergence d'un nouveau type de batteries plomb-acide basées sur la technologie TPPL offre désormais une alternative pratique, abordable et écologique aux batteries conventionnelles et aux modèles lithium-ion. Elles procurent des avantages opérationnels appréciables, tels que la possibilité de recharger la batterie de façon répétée, quelle que soit la profondeur de décharge (jusqu'à 80 %), sans pour autant l’endommager. Mais aussi, et grâce à l'accroissement de la fiabilité et à l'élimination de la perte d'eau, ces batteries nécessitent très peu d'entretien et assurent une grande rentabilité. L'un des principaux avantages de cette technologie de pointe est qu'elle rend souvent inutile tout échange de la batterie avec une batterie de remplacement complètement chargée en fin de temps de travail. << La nécessité de changer les batteries représente un problème permanent dans la construction automobile. Cela prend du temps et peut être dangereux, exposant les opérateurs à un risque de blessure >> souligne Christian Wessolowski, directeur régional des ventes de la division Motive Power d'EnerSys. En optant pour cette nouvelle technologie, Daimler peut éviter plus de 24 000 changements de batterie par an. Cela lui a également permis d'économiser 21 750 litres d'eau et 247 500 kWh d'électricité. ● (mars 2017)

egemin cas appli sept 2016

Egemin chez CLD Distribution

Egemin est sur le point d'intégrer son premier système AutoStore en Belgique, et ce chez CLD Distribution, un distributeur de produits multimédias et de petit matériel électronique.

AutoStore est un système innovant et compact de stockage et de préparation des commandes pour marchandises de petite taille en bacs. Le système fonctionne avec des robots de stockage compacts qui empilent automatiquement les bacs dans une grille et les acheminent vers les postes de travail où se poursuit la préparation des commandes. CLD Distribution investit dans AutoStore afin de stocker ses marchandises de façon plus efficace et exploiter de manière optimale l'espace réduit de son nouveau magasin. La mise en service du système par CLD est prévue pour la fin de l'année. L'installation Egemin comprendra le système de magasin AutoStore ainsi que trois postes de travail. Les opérateurs de ces postes de travail assureront la préparation des produits sortants ainsi que le réapprovisionnement en nouveaux produits de l'installation. Les produits sont ensuite conditionnés et préparés pour l'expédition dans l'espace contigu prévu à cet effet. CLD Distribution a été rapidement convaincu de l'efficacité du concept suite à une visite rendue avec Egemin au fournisseur néerlandais de services de e-fulfilment Active Ants, auquel Egemin a récemment livré une installation comparable. << CLD Distribution est une entreprise en forte croissance, explique Eric Coenen, directeur des ventes chez Egemin Automation, elle a de grands projets d'avenir et attend que son système de magasin soit à la hauteur de ceux-ci. >> Ce à quoi il ajoute << Le grand avantage du système AutoStore consiste en la possibilité d'y adjoindre facilement des modules. De plus, contrairement aux systèmes classiques, il permet d'éviter de perdre de l'espace, ce qui s'avère particulièrement important pour les PME dont les bâtiments sont généralement de plus petite taille. Le système suit pour ainsi dire le rythme de croissance du client et peut à tout moment faire l'objet d'une extension en fonction de la capacité de stockage requise. >> Bien que le projet d'automatisation constitue un investissement considérable pour CLD Distribution, le distributeur n'a jamais douté de sa rentabilité. Eric Coenen complète << L'espace limité est exploité au maximum pour le stockage, ce qui permet à CLD de traiter de grosses quantités de commandes malgré un nombre relativement peu élevé de collaborateurs. La rapidité a son importance, mais nous constatons également une amélioration considérable du contrôle de la qualité. Les produits sont stockés et déplacés dans des bacs fermés. La qualité de l’environnement de travail des collaborateurs s'en trouve elle aussi améliorée. Grâce aux processus rationalisés et à une meilleure organisation, leur travail s'avère moins stressant et plus ergonomique. En effet, ils ne sont plus obligés de tirer des bacs et des chariots lourds. En outre, le nombre d'heures à prester pour finaliser un nombre de livraisons équivalent sera moindre. >>● (septembre 2016)

dematic cas appli sept 2016

Et vos envies prennent vie avec Dematic !

Dematic, spécialiste en technologie intégrée automatisée, en logiciels et en services pour optimiser la chaîne d'approvisionnement, s’est vu confier fin mars la réalisation du système de tri du nouveau centre de distribution de Leroy Merlin, situé à Castel San Giovanni, dans le sud de Milan. Le centre devrait être opérationnel dès janvier 2017.

Après avoir réalisé l’analyse de ses flux avec le concours des experts de l’École Polytechnique de Milan, l’équipe de projet de Leroy Merlin a pris contact avec Dematic Italie à l’automne 2014. Dans un premier temps, ils ont envisagé une solution de tri basée sur des systèmes de déviation et des transporteurs. Puis ils ont opté pour une solution permettant au distributeur de disposer d’un maximum de flexibilité afin de pouvoir s’adapter à l’évolution de son business, tant du point de vue des volumes que des caractéristiques des colis à gérer. C’est pourquoi Dematic a conçu un système qui utilise un trieur linéaire basé sur des technologies de pointe. Il va s’intégrer au nouveau centre de distribution pour traiter les produits destinés aux points de vente italiens. Le trieur Dematic va gérer les flux de colis provenant de la zone de préparation des commandes et de la réception en cross-dock. Le trieur sera installé sur une mezzanine pour préserver les espaces au sol où est préparé le reste des marchandises. La valeur ajoutée de Dematic réside dans sa capacité à proposer des solutions globales pour suivre Leroy Merlin dans ses projets avec des solutions standards, une structure au niveau mondial et une surface financière solide, sans oublier un suivi projet et un service client local. ● (septembre 2016)



bandeau imh juillet aout 2018